La vie rêvée d’un ange

Titre emprunté au film « la vie rêvée des anges «  réalisé par Erick Zonca.

Aujourd’hui, je reviens vers ma passion dewaerienne, je vous proposerais dans quelques jours un nouvel article modeuse. Cette alternance Fondu au noir / Bigoudis me convient bien.  J’ai le sentiment que cela a permis, je croise les doigts, à mon petit blog d’atteindre sa vitesse de croisière.

Lorsque j’ai rédigé l’article sur « Série noire » publié le 07 décembre, j’ai relu la préface du livre de Rémi Fontanel « Patrick Dewaere, le funambule« , préface rédigée par Sotha, qui a créé avec Patrick Dewaere, Romain Bouteille, Miou-Miou et Coluche, le Café de la Gare.

Je voudrais vous citer la première phrase de cette préface qui a particulièrement retenu mon attention : « A l’heure où j’écris ces mots, Patrick aurait 63 ans, ou plutôt il ne les aurait pas, il n’aurait jamais supporté. » Elle écrit bien, Sotha, une amorce comme celle-ci, c’est du grand art !

Pour ma part, j’ai toujours beaucoup de mal à adhérer à cette vision des choses. Moi, je l’aurais bien vu à 40, 50, 60, 70 ans, Patrick Dewaere.  Je n’en dirais pas plus sur sa volonté de nous quitter si précipitamment parce qu’il ne m’appartient pas d’évoquer ici les différentes raisons pour lesquelles il a décidé de tirer sa révérence. C’est sa vie, et cela lui appartient. Et moi, ces choses-là ne me regardent pas !

Moi, je voulais seulement imaginer sa vie, s’il avait changé d’avis… Je vous le jure, mes chers lecteurs et lectrices, il n’y aura pas de pathos !

L’année 82 aurait été difficile bien sûr, sans doute une rupture amoureuse, des problèmes avec le fisc, un gros coup de blues et des films qui n’auraient pas forcément trouvé leur public. Et alors pas de quoi fouetter un chat !

Les films que Patrick Dewaere choisissait à cette époque évoquaient des sujets trop pointus, trop éloignés des goûts du public de l’époque. Il aurait moins tourné et alors, il serait retourné au Café de la gare, une pause théâtre pour recharger les batteries, pour se payer des grandes tranches de rigolade. Il aurait moins gagné de fric et alors « l’argent, l’argent, y a pas que ça dans la vie »,  se serait-il dit. C’est l’amitié, l’important.

Quelques mois après, il aurait inspiré de bons films à ses potes Boisset, Blier et Corneau (Patrick Dewaere est » un sujet en lui même »). Il aurait tourné « Tenue de soirée » (comme il était prévu), heureux à nouveau de jouer aux cotés de la Miou ! Il aurait enfin pu tourner sous la direction de Bertrand Tavernier, peut-être « L.627″ ou un autre film, une adaptation d’un livre de Jim Thompson. Il aurait retrouvé Téchiné et peut-être Sautet qui lui aurait trouvé  un personnage à la » César ».

Puis, il aurait rencontré de nouveaux metteurs , Philippe Lioret, le grand Jacques Audiard… Il aurait tourné aussi avec Besson. Mais, le film ne lui aurait pas plu, alors, il lui aurait dit sa façon de penser, sans détour, comme toujours.

Il serait fier et aussi un peu gêné que la nouvelle génération d’acteurs comme Duris, Cassel, Rahim le citent comme modèle. Et le César du meilleur acteur, l’aurait-il décroché ? Oui bien sûr mais cette fois-là, il n’aurait pas assisté à la cérémonie. Ras le bol de cette masquarade ! Et puis le port du smoking, c’est pas son truc !

Dans les années 90, il aurait tourné un ou deux films en Amérique. Mais il n’aurait pas réalisé son rêve américain.  Sans regret, il serait revenu en  France, ce sont les metteurs français qu’il inspire.

Il aurait peut-être tourné dans une pub, de quoi payer ses impôts et pouvoir faire les films qu’il voulait, avec qui il voulait et quand il le voulait. Oui, il aurait fait de la pub pour une marque de café, ses copains du Café de la gare l’auraient charrié. Moi, j’aurais voulu qu’il tourne une pub pour Guerlain, Dior, Hugo Boss… What else !

Il aurait re-tenté sa chance dans la chanson. Il aurait demandé  au fils d’un de ses meilleurs potes, M de lui écrire une chanson, ils auraient composé ensemble la musique et il aurait fait un duo avec  le fils de Jacques Higelin, Arthur H. Ah oui, ce serait vraiment bien !

Un dimanche après-midi, il serait venu s’asseoir sur le canapé rouge de Michel Drucker après que celui-ci lui ait lancé 2 ou 3 fois une invitation. Ses frères, sa soeur et lui aurait fait un boeuf sur le plateau de Drucker. Miou serait venue, Bouteille peut-être, Sotha sûrement, Boisset et Corneau sans aucun doute, Mado aussi. Drucker aurait insisté pour que Mado évoque  une ou deux anecdotes sur le jeune Patrick Maurin. Gêne sur le plateau !

Pour assurer le service après vente de ses films, il serait venu au Grand journal, il se serait bien marré en voyant  » Bref » et le « SAV ». Auparavant,  il serait passé chez Ardisson pour une interview rock ‘n roll.

En 2007, il aurait soutenu Bayrou. Moi, j’aurais voulu qu’il vote PS. Mais de quoi je me mêle ? Cest à LUI que Kerven et Delépine auraient proposé le rôle principal de Mammut. Il aurait interprété ce rôle de prolétaire à la retraite avec aristocratie.

Sur les plateaux de cinéma, il aurait rencontré des femmes, les aurait séduites, les aurait prises dans ses bras, les aurait embrassées, dans la vraie vie aussi. Il aurait tourné avec Mélanie Laurent pour laquelle il aurait eu un gros coup de coeur. Moi, j’aurais préféré qu’il tombe sous le charme de Audrey Tautou. Je la trouve irrésistible Audrey Tautou. Mais,  de quoi je me mêle, encore une fois ?

Physiquement, il se serait fait couper les cheveux très courts pour camoufler sa calvitie, il s’habillerait en noir, il ferait encore beaucoup de sport pour garder la ligne. Malgré cela, il aurait quelques kilos en trop et alors, ça ne lui irait pas si mal. Et puis, chez lui on ne regarde qu’une chose, ses yeux de chat qui nous captivent !

Et moi, et moi et moi, je fais quoi dans cette histoire ? J’aurais voulu absolument le voir en vrai, alors je me serais déplacée à un Festival, je ne l’aurais pas vu. Alors, j’aurais assisté à une projection de film où il aurait été présent avec son réalisateur pour un échange avec les spectateurs, mais cette fois-ci, j’aurais été placée au fond de la salle et je n’aurais pas osé me lever pour poser une question. Puis, finalement, un jour à  Paris, je l’aurais croisé dans la rue, par hasard. Je me serais demandée si c’était vraiment lui. Oui, ce serait LUI, Patrick Dewaere. J’aurais bredouillé quelque chose. Il n’aurait pas très bien compris. Il aurait seulement pointé ses grands yeux vers les miens. Et moi, j’aurais rougi. Il aurait continué son chemin. Des larmes sur mes joues, des larmes de joie, sans aucun doute, avec une pointe de dépit.

Je vous embrasse mes chers lecteurs et lectrices.

Flo.

Les illustrations ont été choisies par Valentine de « In the street of mode » à partir de Google images.

Le livre cité au début de l’article est : « Patrick Dewaere, le funambule » de Rémi Fontanel, éditions Scope , 2010.

Publicités

5 réflexions au sujet de « La vie rêvée d’un ange »

  1. je ne sais pas si je peux te tutoyer mais c’est par le biais du blog de ta fille(incroyable maturité pour son âge) que je t’ai découverte. Le fait que tu parles assez souvent de Patrick Deweare fait écho à ce que j’ai vécu il y a deux ans en celà je te remercie chaleureusement !!
    D’autres part j’encourage à « bloger » dans la mesure ou on peut partager ce qui nous anime (apparament mon blog plait) échanger, réagir et ceci de manière gratuite.
    J’essaie de trouver un acteur soit Britanique ou soit américain qui pourrait psychologiquement résembler à Mr Deweare

  2. Superbe article, qui rend très bien hommage à Dewaere ! Je pense que comme tu as imaginé sa vie si il était encore là est totalement vrai, tu ne l’as pas inventé sur le feeling mais tu as dû passer des années à l’observer pour pouvoir ainsi le connaître.

    Merci à Arnaud au passage pour le compliment ;)

    Bisous Valentine,
    http://inthestreetofmode.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s